ActualitésRéseaux sociauxWebmarketing

Comment obtenir des vues sur LinkedIn ?

Sur les réseaux sociaux, une publication n’a de portée que sur la base des vues, et des interactions qu’elle génère. Si les choses sont faciles à gérer sur les plateformes sociales les plus répandus comme Facebook et Twitter, donner de la portée à une publication sur LinkedIn exige plus qu’un simple partage. Cette plateforme professionnelle déploie un algorithme complexe qui sait très bien faire sa besogne. Récemment, cet algorithme a été modifié et porte désormais le nom de Dwell time. Avez-vous envie de connaitre les bases de ce nouvel algorithme ? Vous désirez booster vos vues sur LinkedIn facilement ? Découvrez dans cet article, comment y arriver facilement.

Comment fonctionnait l’algorithme de LinkedIn ?

Dans une quête constante d’audience, les réseaux sociaux se servent des algorithmes pour fidéliser leurs abonnés. Avant l’implémentation de nouveaux algorithmes, LinkedIn adoptait un fonctionnement basé sur l’intérêt du contenu. En effet, les algorithmes ont été conçus de sorte à mettre en avant les publications qui suscitent le plus grand nombre d’interactions. C’est-à-dire qu’à chaque publication, LinkedIn sélectionne parmi vos contacts un échantillon de personnes auxquelles ils présentent le contenu. En fonction du nombre de « like » et de « commentaire » obtenu, la publication sera de plus en plus portée vers un grand nombre de personnes. C’est ainsi que certaines de vos publications sont vues par un grand nombre d’internautes, alors que d’autres n’arrivent pas à toucher une grande masse de personnes connectées.

Le Dwell time : la nouvelle touche

Soucieux de l’amélioration de la qualité de leurs services, les ingénieurs de LinkedIn ont récemment mis en place un nouvel algorithme : le Dwell time LinkedIn. Sa caractéristique principale réside dans son mode d’analyse de la qualité des publications.

Mieux comprendre le nouvel algorithme

Dwell time est un algorithme qui vient chambouler un peu les choses. L’accent est désormais plus mis sur les publications vraiment intéressantes pour les abonnées. Pour réussir, l’algorithme met en place un autre variable. D’habitude, sur les réseaux sociaux, le plus grand nombre des abonnés n’interagissent pas, mais se contentent de suivre. Soucieux donc des préférences de cette frange de leurs abonnés, le nouvel algorithme de LinkedIn met en avant les publications capables de susciter une interaction et d’attirer vraiment l’attention de l’internaute. Le but de la manœuvre est de s’appesantir sur des critères autres que les interactions pour apprécier si une publication est aimée par la majorité des abonnés ou pas.

Comment fonctionne Dwell time ?

Le nouveau principe est simple : Dwell time, comme son nom l’indique, tient compte de la durée de chaque internaute sur les publications. Dès que vous mettez en ligne un nouveau contenu, l’algorithme y attribue un score de qualité de base, ceci avant même qu’il ne soit vu par les internautes. Il est ensuite présenté à un échantillon de vos contacts. En fonction donc des engagements susciter par la publication les logiciels le porteront vers un plus grand nombre de vos contacts ou inversement.

Quelques principes à respecter pour avoir des vues

Connaissant à présent le fonctionnement des algorithmes de LinkedIn, il est également important de travailler ses contenus de sorte à les rendre conformes aux attentes des logiciels de boost naturel de LinkedIn. Ces astuces vous seront certainement utiles pour obtenir un grand nombre de vues sur vos publications.

La qualité des publications

La qualité des publications est d’une importance capitale. Il est donc conseillé de prendre le temps d’étudier son audience afin de connaitre leurs centres d’intérêt et les sujets susceptibles de les intéresser. Car, en termes de publication, plus vos contenus sont de qualité plus, les internautes seront portés à interagir et cela y va de votre intérêt. De plus, sur LinkedIn, le nombre de vues sur vos anciennes publications joue un rôle déterminant dans la taille de l’échantillon auquel seront présentées vos nouvelles publications. Privilégiez donc la qualité à la quantité.

Les hashtags

Les hashtags permettent de catégoriser les publications. Il est donc recommandé d’en faire usage sans faire d’abus. En effet, quand il y en a de trop les logiciels considèrent que vous voulez le faire apparaitre dans toutes les catégories et ils la bloqueront. N’utilisez donc pas au-delà de 3 hashtags.

Les commentaires

Ils sont d’une importance capitale pour vos publications. Il est donc important de trouver le moyen d’interpeller les internautes dans vos contenus de sorte à leur donner envie de vous répondre. Il est aussi important de prendre l’habitude de répondre aux commentaires. Les réponses permettent d’optimiser le reach de vos publications et de fidéliser les internautes. Par ailleurs, prenez aussi l’habitude de commenter d’autres publications qui vous intéressent, cela à l’avantage d’améliorer votre flux.

La taille de votre réseau

Travailler quotidiennement à étendre votre réseau de contact, de relation et le nombre de vos abonnés sur linkedIn. Car la taille de votre réseau peut aussi influencer la taille de l’échantillon auquel est soumis votre contenu. Et, plus grand est le nombre de personnes qui composent votre frange d’échantillonnage, plus vous avez de chance d’obtenir des interactions.

Afficher plus

Bande 2 Geek

Une équipe de passionné qui a pour but de communiquer son expérience et son savoir-faire dans ce domaine si vaste qu'est l'informatique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer